Décrire et expliquer le processus d' « extermination »
Entrez un sous-titre ici

Lors de la Seconde Guerre Mondiale (1939-1945) , un processus "d'extermination" des juifs et des Tziganes a été mis en place dans toute l'Europe. Ce génocide montre a quel point les Nazis étaient méthodiques et organisés. Plusieurs moyens ont été utilisés : la ghettoïsation, les tueries par les Einsatzgruppen et les gazages.

Le premier processus « d'extermination » a vu le jour en 1939. La gettoïsation consistait à enfermer des centaines des juifs dans des quartiers où ils meurent de faim, ou de maladies. Les survivants de ces pratiques ont été déportés vers les centres de mise à mort en 1942. Cette pratique avait lieu en Europe centrale, surtout en Pologne et a rassemblé plus de 800 000 victimes.

La seconde pratique avait lieu à partir de 1941, des unités de soldats SS étaient charger de fusiller des Juifs et Tziganes dans tous les territoires occupés par les Nazis. Ils les emmenaient à la campagne et les enterraient ensuite dans des fosses après avoir pillé leurs biens. Plus de 1 300 000 juifs et tziganes sont mort de cette façon.

Le dernier plan d'extermination , le gazage a commencé fin 1941, il a concerné tous les juifs d'Europe. Des rafles étaient organisées, puis les juifs déportés vers l'un des 6 camps (à partir de 1942) dans toute l'Europe, dans des trains de marchandises.Durant le voyage, beaucoup meurent des conditions difficiles. Enfin, un classement était effectué : les aptes et les inaptes au travail (qui représentent 80 % d'entre eux). Les inaptes sont gazés puis leurs corps brûlés tandis que les aptes vont dans des camps de travail où ils mourront d'épuisement, de faim, ou de maladies. Cette pratique à été utilisé pour tuer 3 000 000 de juifs, dont le camp de Auschwitz Birkenau qui s'est chargé de 960 000 hommes, femmes et enfants.

Pour conclure, on peut dire que le système nazi a été efficace : 6 millions de Juifs ont péri durant la seconde guerre mondiale.